Vous êtes dans : Accueil > Médicaments > Antidépresseurs > Escitalopram

Escitalopram

Description, posologie, effets secondaires, précautions d'utilisation.

Qu’est-ce que le médicament Escitalopram ?

Escitalopram est la Dénomination Commune Internationale (D.C.I.) d’un médicament dont le nom commercial d’origine est SEROPLEX®. La D.C.I est la même quelque soit le pays.

Fiche signalétique

Classe thérapeutique

Antidépresseur

Famille

Inhibiteur Spécifique de la Recapture de la Sérotonine (ISRS)

Laboratoire

LUNDBECK

Présentation

Conservation

Conservez votre médicament dans étui, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Ne le laissez pas à la portée des enfants.

Quel bénéfice attendre de ce médicament ?

Le médicament occupe une place importante dans votre démarche de soins car il permet :

  • de diminuer progressivement les symptômes liés à la maladie,
  • de vous aider à renforcer vos relations et vos activités.

Mais le médicament à lui seul n'est pas totalement suffisant pour votre rétablissement. Il est très souvent nécessaire d'être soutenu par un accompagnement psychologique et  de poursuivre des activités de votre choix (loisir, lecture, activités culturelles,  etc.)

Escitalopram est un antidépresseur, voisin chimiquement du Citalopram.

Il est prescrit pour :

Ce produit est aussi utilisé  pour soulager la tension nerveuse ou d'autres manifestations d'angoisse, comme la phobie sociale (anxiété provoquée par certaines situations sociales comme la prise de parole en public, le contact, la confrontation avec des personnes inconnues, etc...).

Ce médicament est également indiqué dans la prévention des attaques de panique avec ou non peur des grands espaces (agoraphobie) ainsi que dans les troubles obsessionnels compulsifs (une maladie qui pousse le patient à répéter certains actes ou certaines pensées de façon répétitive et gênante).

Comment prendre votre médicament ?

Il doit être pris :

Le comprimé doit être avalé :

La solution buvable sera mesurée avec la pipette graduée (contenue dans la boîte du médicament) après avoir bien agité le flacon. Il est important de préparer un médicament avec son compte-gouttes approprié en le tenant verticalement.

Que faire en cas d'oubli d'une prise ?

Si vous avez oublié votre prise unique du matin, vous pouvez la prendre dans la journée.
Si vous avez oublié votre prise unique du soir, sautez la prise et attendre la prise prévue du lendemain. Ne doublez jamais les prises.

Quels effets indésirables peuvent apparaître ?

Ces effets indésirables peuvent ne jamais apparaître et sont différents d’une personne à l’autre. La grande majorité des effets indésirables ne sont pas graves. Certains régressent, dès les premières semaines du traitement.

Il faut les connaître pour pouvoir les identifier ou les éviter et, dans tous les cas, en parler à votre médecin qui recherchera une solution pour les atténuer, voire les faire disparaître.

Effets indésirables : que dois-je faire ?

Que surveiller pendant le traitement ?

Les dents

Faites-les surveiller régulièrement car ce médicament favorise l'apparition des caries en diminuant la sécrétion salivaire. Il est recommandé de se brosser les dents, si possible après chaque repas, et au moins une fois par jour, avant le coucher.

Désir de grossesse

Les signes d'alerte
Prévenir immédiatement votre médecin en cas d'apparition d'au moins trois signes parmi les suivants : contractions musculaires, vertiges, confusion, agitation, sueur abondante, frissons, fièvre, tremblements, diarrhée.

Prévenir votre médecin.

Quelles précautions à observer ?

L'alcool

La prise d'alcool est contre-indiquée, surtout en début de traitement, car elle peut entraîner une somnolence excessive, augmenter les effets indésirables, le mal-être et l'angoisse. Par la suite, une consommation très modérée est possible. Parlez-en avec votre médecin.

Les drogues

La consommation de ces produits peut favoriser une réapparition des problèmes liés à votre maladie, de plus elle s'oppose à la réussite de votre traitement : il ne faut pas en prendre.

Les médicaments

Ne prenez pas de médicaments non prescrits par votre médecin. Demandez l'avis de votre médecin ou pharmacien car ce médicament peut présenter des interactions avec d'autres médicaments courants.

Conduite de véhicules

Soyez très prudent : ne conduisez pas sans l'avis d'un professionnel de santé.

La régularité du traitement

Elle conditionne son efficacité. Vous pouvez préparer un semainier pour ne pas oublier de prendre votre traitement.

En général, le bénéfice du traitement n'est pas immédiat, il apparaît après 2 ou 3 semaines, parfois davantage. La stabilisation peut parfois demander plusieurs mois. Il faut donc laisser à votre médicament le temps d'agir. Il ne faut pas renoncer et interrompre le traitement si vous jugez l'amélioration insuffisante. En attendant, si vous ressentez une certaine agitation ou si vous vous sentez plus découragé(e) et abattu(e), vous devez en parler à votre médecin qui prendra les mesures nécessaires.

De même le fait de vous sentir «mieux» ne doit pas vous conduire à arrêter brutalement votre traitement. Un arrêt brutal du traitement vous exposerait à des symptômes tels que : vertiges, malaises, troubles du sommeil, agitation et anxiété, asthénie, nausées et forte transpiration, mais aussi à des risques de rechute

L'arrêt du traitement doit toujours être décidé en accord avec votre médecin prescripteur. Il doit être progressif sur plusieurs semaines.

Cette fiche d'information a été réalisée par les pharmaciens hospitaliers du Réseau P.I.C. (Pharmaciens - Information - Communication). Les informations délivrées sont conformes au R.C.P. (Résumé des Caractéristiques du Produit) fourni par l'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), et suivent les recommandations de la HAS (Haute Autorité de Santé) en matière d'information.
Toutefois, cette fiche est un support d'information non exhaustif qui doit vous permettre de parler plus largement de votre traitement avec votre médecin ou pharmacien.
Actuellement des programmes d'éducation thérapeutique concernant votre maladie et votre traitement sont recommandés et proposés ; vous pouvez en parler à votre médecin ou votre pharmacien.

Vous pouvez également contacter un pharmacien ou un psychiatre du réseau P.I.C. sur le site .

Mise à jour : Réseau PIC 2011