Vous êtes dans : Accueil > Changer de regard > Boîte à outils déstigmatisation > Agir contre la stigmatisation

Agir contre la stigmatisation

Exemples d'actions de déstigmatisation.

Le programme canadien « Changer les mentalités » de la Commission santé mentale du Canada

Sept millions de Canadiens éprouveront un problème de santé mentale dans les années à venir. La stigmatisation est un facteur dissuasif important qui empêche de chercher de l'aide. L'initiative de lutte contre la stigmatisation "Changer les mentalités" a été conçue en vue de changer l'attitude et le comportement de la population canadienne à l'égard des personnes atteintes de troubles psychiques. Ses quatre groupes cibles initiaux sont les pourvoyeurs de soins de santé, les jeunes, les milieux de travail et les associations professionnelles. En 2011 elle évaluait des programmes de lutte contre la stigmatisation implantés partout au Canada pour établir lesquels étaient les plus efficaces pour changer l'attitude et les comportements à l'égard de la maladie mentale. Les programmes retenus seront reproduits et publicisés dans d'autres régions du pays.

Pour en savoir plus sur "Changer les mentalités"

La campagne française "Accepter les différences, ça vaut aussi pour les troubles psychiques"

Première campagne nationale française sur la santé mentale et la lutte contre la stigmatisation. Co-construite et portée par quatre partenaires : l'Association des maires de France, la Fédération nationale des associations d'usagers de la psychiatrie (FNAPSY), l'Unafam et le Centre collaborateur OMS. Diffusée de 2005 à 2009 :  200 000 affiches, Spot TV, affichage dans les grandes villes. Elle avait pour but de favoriser l’ouverture d’un dialogue positif sur la santé mentale et d'initier une prise de conscience et un changement de perception.

Brochure "Accepter les différences, ça vaut aussi pour les troubles psychiques"

L'expérience de la "Bibliothèque vivante"

La Bibliothèque vivante est un outil de lutte contre la stigmatisation soutenu par le Conseil de l’Europe. Il s’agit, de permettre une rencontre entre une personne concernée par un trouble psychique et une personne du grand public. Le témoignage des usagers permet d’informer voire de déconstruire les idées reçues. La particularité de cet outil vient de la participation active des personnes concernées. Les objectifs sont de de lutter contre la stigmatisation et de sensibiliser le grand public sur la santé mentale. Des usagers incarnent des « livres » sur l’alcool, les troubles bipolaires, la schizophrénie, les TOC. Ils partagent un moment de leur histoire avec un « lecteur » issu du grand public. Des « bibliothécaires » (logistique) sont chargées d’accueillir les « lecteurs », de présenter l’action et d'assurer le bon déroulement du dispositif.

Plaquette de présentation de la "Bibliothèque vivante"organisée par la Maison des usagers du Centre hospitalier Sainte-Anne

La "Mad Pride"

Sur le modèle de la "Gay Pride", il s'agit de marches organisées par des associations de patients, pour lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec des troubles psychiques. Ces marches ont été organisées dans différents pays européens : Angleterre, Belgique, Espagne, Irlande, Italie...

La "Mad Pride" en Irlande

Le programme de formation à l'attention des journalistes "Response Ability"

Programme de formation pour les journalistes, comprenant des affiches, des diapos, CD-Rom sur les questions éthiques liées aux reportages sur des sujet ayant trait aux pathologies mentale, aux soins psychiatriques et au suicide.

Pour en savoir plus sur "Response Ability"

Les journées de la Schizophrénie en Suisse

Afin de lutter contre la stigmatisation des malades souffrant de schizophrénie, l’association des Journées de la schizophrénie organise depuis 2004 des actions de sensibilisation pour toucher le grand public et, surtout, les jeunes.

Pour en savoir plus sur les Journées de la schizophrénie

L'arbre aux idées reçues

« L’arbre aux idées reçues » pensé par le Psycom en collaboration avec le GEM Artame Gallery est une structure en forme d’arbre, à taille humaine, à laquelle sont suspendus des fruits, des fleurs, des tiges, qui cachent un recto / verso informatif : un côté aborde une idée reçue répandue, le verso apporte sa contre vérité, argumentée. Nous allons à la rencontre de publics variés pour engager une réflexion, un débat sur la question de la stigmatisation, de l’exclusion et des réponses que chacun peut apporter.

Lire la fiche d’expérience complète sur le site handiplanet

Site Artame Gallery